Sont réunis ici sous forme de "Cahier d'hommages à Patrick "

les messages et courriers adressés au T U,

sur le site, par mail ou par la poste,à Clément ou à Max.

 

 

          Marie Odile MURAT-CRESPEL - ENEP 76

Patrick,
 Bâtisseur dans l'âme... Quelques idées éparses et l'ébauche du raisonnement prenait corps et sens. Déjà, la route à emprunter, était dessinée. Je garderai de toi tes mots chaleureux et encourageants : tu savais mettre un dénominateur commun en disant "nous" et ta fougue, en évoquant le métier d'enseignant, donnait un élan spontané. J 'ai aimé ces rencontres vraies où ressortait "l'homme de terrain", celui qui sait de quoi il parle, parce que "mouiller le maillot" n'est pas un vain mot.
La force des convictions, de la foi que tu évoquais, le courage avec lequel tu affrontais la maladie... On a tous espéré pour toi ... Tu nous laisses un chemin ouvert, le passage de témoin vient de se faire, la course continue ! Etre fort de ce qui a été donné! Merci à Toi Patrick!
Christine, tes enfants et petits enfants ne peuvent qu'être très fiers de toi !

​Raymond BARBRY - ILEPS 80 - fondateur de l'AGEPS

Quarante ans de tranche de vie 1976-1978...
Nous sommes à Meaux, deux promos d'écart, une passion partagée, l'athlé et plus particulièrement le demi-fond et plus précisément la physio de l'effort, la « méthodo » de l'entraînement et déjà la prépa mentale ! Des échanges, des débats, des partages d'idées et de situations...Puis très vite la pédagogie, l'EPS. Mais très vite au delà : le corps, les émotions, les pensées, le spirituel. Nos échanges avaient 40 ans d'avance !
1990-2000...
La formation continue et initiale….les retrouvailles sur un autre engagement la formation des collègues (fc), la formation des futurs profs (fi). L'organisation des journées d'étude EPS de l'Ecole Des Professeurs de  Lille, puis la formation des formateurs de cet institut à l'analyse des pratiques professionnelles.
2000-2010..
Du lien à distance et toujours des échanges, des nouvelles.  Patrick devenu consultant indépendant sur des thématiques centrées sur le développement de l'humain...Une forme de prémonition pour moi qui fera de même dix ans plus tard.
2011 à...ce jour.
Une même trajectoire sur les mêmes thématiques en tant qu'indépendant. Il est plus aisé de faire évoluer de l'extérieur que de l'intérieur.
Un lien de quarante ans, ce n'est pas rien et ça construit. Deux trajectoires qui
se sont nourries et enrichies.
Nous rencontrons tous dans notre vie des personnes qui nous marquent, nous guident, nous enseignent...Patrick tu as été et restera l'une de ces personnes qui a participé à être ce que je suis maintenant.

Hervé LE BARS – EMEP 65 – Athlète et Entraîneur au Stade Brestois

« Avec tristesse j'ai appris le décès de Patrick.
Son mot sur le bulletin est beau et fort. On se rappelle nous-mêmes ces moments de notre jeunesse.
Il avait une belle élégance physique et morale, avec tellement de qualités.
En compétition - sur piste ou en cross - je le remarquais par cette facilité dans la foulée. Et après par sa gentillesse son sourire, comme sa pertinence dans la conversation.
Il y aurait beaucoup à dire encore. Ses proches doivent trouver dure sa disparition au regard de sa forte personnalité. »

Claire PONCELET-RENNESSON - ILEPS 91 - promo 45

« Oui, samedi c'était une très belle cérémonie, un très bel hommage à Patrick. Une fois encore il nous a montré sa capacité à fédérer, à rassembler, à s'unir. Il fait partie des belles personnes de ce monde qui nous aident à devenir nous mêmes comme il le disait lui même en reprenant les mots de Saint Augustin. » 

 

Bruno DIMPRE Président national

Denis CHAZEAUD Secrétaire Général

​(partie hommages du message faisant part du décès de Patrick, message inséré en pages "actualités")

Nos pensées et nos prières vont à son épouse Christine et à leurs six enfants, ainsi qu’à tous ceux qui ont eu la chance de faire un bout de chemin avec lui.

Son engagement éducatif toujours fidèle, exigeant et bienveillant a pris de multiples formes : au sein de l’Enseignement catholique, à l’ILEPS, à l’Ugsel, dans le monde sportif et les collectivités locales. Il y fut surveillant, enseignant d’EPS notamment à l’Assomption de Rennes, animateur pédagogique, directeur des études, dirigeant de club d’athlétisme, responsable du service des sports du Conseil général d’Ille et Vilaine pendant 12 ans.

Il monta son entreprise de conseil Esprit de Corps Conseil en 2005 dont le titre indique toutes ses convictions éducatives et son engagement pour le développement intégral de la personne.

Patrick a toujours été aussi un fidèle compagnon de route de l’Ugsel : Formateur Ugsel, membre du conseil et du bureau de l’Ugsel 35, animateur des grands événements bretons de l’Enseignement Catholique, accompagnateur et conseil dans l’organisation du centenaire de l’Ugsel et de ses Assises en 2012.

Patrick, ancien Ilepsien, fut Directeur des études, administrateur et enfin Président, servant ainsi l'ILEPS pendant plus de 30 ans. Une messe sera célébrée à son intention aujourd'hui à 19h, à la chapelle. 

Docteur en sciences de l’éducation, grand sportif et dirigeant visionnaire, Patrick était un homme d’action, de projet et de conviction, pétri de l’Evangile. A l’annonce de sa maladie, Patrick nous écrivait "La Vie et la Mort sont une même chose !... qui appelle à la plénitude de la Vie éternelle sans doute plus que la longueur des années sur terre! Je me mets à la suite de Jésus-Christ pour le chemin certes totalement inattendu qu'il a prévu pour moi et qui sera dans tous les cas, celui de l'accomplissement. "

Aujourd’hui, Patrick a rejoint Celui qu’il a essayé de suivre toute sa vie. Qu’il repose dans la plénitude de cette vie donnée.

En union de pensée et de prière pour Patrick,

Bien cordialement,

Claude HAMON - ILEPS 65 -  FNEPSEC et ARMC

Pleucadeuc, le 26 mars 2017

 

Patrick tu nous a quittés, “mais le fil n’est pas coupé, je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin”

       J’ai eu le privilège de travailler de nombreuses années à tes côtés Patrick. Comme tous ceux qui  t’ont côtoyé, tu nous as marqué profondément. J’en veux pour preuve la cérémonie de tes obsèques ce 25 mars en l’église Saint Melaine de PACE. Une célébration de tes obsèques comme je n’avais jamais connue, réglée au millimètre près jusqu’à cette bénédiction “d’à Dieu” finale orchestrée dans le plus grand calme selon l’endroit précis où nous étions. Une église pleine à craquer, une célébration préparée dans l’excellence avec une ferveur toute particulière, recueillement, beaucoup d’émotions, des applaudissements fournis et des chants magnifiques.

Tes enfants qui ont hérité de ton talent d’expression t’ont présenté par des phrases dont tu avais le secret. Nous en avons tous quelques unes gravées à jamais dans nos mémoires de “l’intelligence du cœur” aux devises de la FNEPSEC “Seules les idées gagnent” “la Fédération au service de l’équité” “Faire ce qu’on doit, dire ce qu’on croit” “la fédération, une équipe pour l’action”.

Tu avais surtout le talent de tirer vers le haut tous ceux qui ont eu le bonheur de travailler avec toi. Il y avait chez toi  une emprise, un pouvoir de persuasion qui te permettait de transcender, de pouvoir sublimer une équipe. Tu avais cette aisance à gérer et à fédérer un groupe derrière un projet commun. Je me souviens très bien par exemple d’un championnat d’athlétisme par équipe dans le Nord un week-end de grand froid. Tu m’avais expliqué que ces deux jours là ton seul motif de motivation n’était pas du tout orienté dans des conseils techniques que l’on distille habituellement à chaque athlète, le seul mot d’ordre qui t’a fait gagner l’objectif recherché a été de redire de façon quasi permanente aux athlètes “vous n’avez pas froid” “vous n’avez pas froid les gars”.

 

Tes nombreux amis étaient tous là hier matin en l’église Saint Melaine et les premiers sont entrés plus d’une heure avant la cérémonie religieuse dans l’église. Nous sommes venus te remercier cher Patrick pour tout ce que tu nous as donné en temps et talent. Je garde précieusement cette intervention que tu avais faite le 4 juin 2005 lorsque je quittais la FNEPSEC avec la remise des Palmes Académiques. Tu avais repris ce mot de Montesquieu à propos du talent, toi qui en avais tant “Le TALENT, c’est un don que Dieu nous a fait en secret et que nous révélons sans le savoir”.

 

La qualité de ce moment d’adieu hier matin à Saint Melaine à PACE, cette ferveur exceptionnelle me font dire que Dieu t’habitait.

Je sais que du ciel désormais où tu es certainement en bonne place tu vas continuer de veiller sur tous les tiens et sur tous tes nombreux amis.

Nous sommes venus aussi te remercier très chaleureusement, chère Christine, pour tout ce temps où nous t’avons pris Patrick au détriment de votre vie de famille. Avec toute ma gratitude et mon immense reconnaissance..

Claude

 

Daniel JOVIS - ILEPS 58 - Ancien directeur de l' ILEPS

Pour ceux d’entre nous qui ont assister aux obsèques de Patrick, l’hommage que ses enfants lui ont rendu lors de cette cérémonie aura été totalement conforme à l’image que nous garderons de notre compagnon de vie. Merci à cette merveilleuse famille.

 

Pour l’avoir connu comme étudiant, comme formateur, et comme Directeur des études à l’ILEPS, je peux témoigner que j’ai rarement ressenti autant d’humanité chez un être humain que chez Patrick. D’une empathie presque surnaturelle il savait conseiller, assister, encourager tous ceux qui partageaient son quotidien.

 

Faire grandir les autres faisait partie intégrante de son projet de vie. Certes sa foi profonde et réellement vécue était à l’origine de ce qui semblait être chez lui une nécessité de « service », mais sans la véritable personnalité de cet homme cette destinée n’aurait pas transparue avec autant de force.

Quant il avait une relation avec nous, il nous considérait toujours comme son « alter ego » littéralement « mon autre semblable », formule qu’il utilisait souvent ; aucune relation hiérarchique entre lui et nous, s’il s’adressait à un étudiant, il le mettait d’emblée sur un pied d’égalité, si nous conversions il nous hissait d’emblée à son niveau de réflexion.

Nul étudiant ne pourrait contester l’attention active qu’il portait à tous et à chacun, nul collaborateur n’a jamais pu également contester son écoute et son soutien. Enfin, j’atteste qu’il fut pour l’ILEPS un pilier fondamental. Sans Patrick la mutation rue de Milan-CERGY  n’eut certainement pas été possible.

« Choisir c’est éliminer », l’une de ses citations favorites fut pour moi difficile à accepter quand, pour le bien de sa famille et de ses enfants, il décida de rejoindre sa Bretagne me laissant ainsi fort dépourvu quand on connaît les immenses compétences de Patrick. J’en fus, pour un long moment sonné, mais sa promesse d’être toujours présent me fut d’un grand secours tant il honora sa promesse. Il compensa largement son absence effective par un engagement au sein du comité directeur de l’ILEPS, engagement qu’il poursuivit jusqu’à épuisement de ses forces.

Avoir pu travailler à côté de cet homme, et quel homme, fut pour moi et ceux qui le côtoyèrent alors, un véritable enrichissement. Il a contribué, je n’en doute pas, à forger une multitude d’engagements chez les étudiants qui ont bénéficié de son enseignement et de son exemple.

Patrick aura été pour nous tous « un Maître » terme qu’il affectionnait et dont il honorait ces personnes qu’il désignait comme ses guides tant spirituels qu’humains.

 

A Dieu Patrick, comme l’intitulé de ta célébration le précisait, et adieu tout court comme il convient humblement que je te le dise en attendant, je l’espère, de te rejoindre.

 

 

Bruno GRAVE - Ancien président de la CNAPEP - directeur de l' Institut St Joseph de Montpellier (ISFEC)

A Patrick,

Je travaillais à mon mémoire de maîtrise en Sciences de l'Education (durant les années 90) et, sur conseil de Jean-Pierre Martinage, formateur UGSEL, je t'ai rencontré à Paris, lors d'une AG UGSEL. Tu quittais alors l'ILEPS pour rejoindre Rennes et la Bretagne. Notre court échange a fait émerger rapidement une réelle congruence cognitive et conceptuelle. Cette dernière s'est poursuivie et approfondie au cours des stages de formation de formateurs UGSEL que tu as animés, et, au-delà, au CFP de Lille que j'ai dirigé et pour lequel tu es intervenu sur 2 années. Il me reste de ton amitié, ta forte pensée éducative et humaniste, portée par le De Magistro de Saint Augustin que tu citais souvent, tes connaissances étendues en apprentissage, en enseignement, en éducation et en formation, ton éthique de la rencontre et de la discussion, accueillante, écoutante et respectueuse. Tu as formé et contribué à former de nombreux profs et formateurs : tu les as marqués, non d'une empreinte forcée mais d'une présence accompagnante et réflexive. On ne te remerciera pas assez du travail effectué dans ce sens.

Repose en paix Patrick. Tu t'en vas vers celui en qui tu croyais tellement et dont tu témoignais explicitement. C'est donc un A DIEU que je t'adresse, car après tout, c'est là qu'on se reverra.

Jacques QUARTIER – ILEPS  61   - Ancien Secrétaire Général de l’UGSEL

 

Saint Laurent le 24 mars 2017                                             

Madame Christine CHAUVEL

21 rue Jim Sevellec

35740  PACE

 

Chère Madame,

 

Venant d’apprendre le décès de votre mari, je tiens à vous dire que je partage votre peine et celle de vos enfants et petits-enfants. Je sais que la maladie a été pour vous une période difficile durant laquelle vous avez été très sollicitée.

Patrick, homme de foi, a été pour beaucoup de jeunes, de futurs enseignants ou d’enseignants un guide remarquable. Sa culture, sa compétence, sa faculté d’expression, son souci de la recherche, son sens de la personne humaine, son souci de toujours tenir compte de l’Homme auquel il s’adressait font de lui quelqu’un d’exceptionnel.

Contrairement à ce j’avais prévu hier, je n’aurai pas le plaisir de vous dire tout cela de vive voix en participant à la célébration de samedi matin à Pacé. J’aurais aimé  dire un dernier adieu à Patrick Chauvel, nom qui restera dans l’histoire de l’Ileps et de l’Ugsel.

Soyez assurée, chère Madame, de mes condoléances chrétiennes à partager avec votre famille. Depuis plusieurs mois, je ne l’ai jamais oublié dans mes prières ; elles seront encore plus ferventes demain.

Je vous remercie d’excuser mon absence aux obsèques demain ; par la pensée,  je serai aux côtés de tous ceux qui seront présents et de tous ceux qui ont connu Patrick. 

Veuillez agréer, chère Madame, l’expression de mon cordial souvenir.

Bernard CANCE - ILEPS 75

« Condoléances pour Patrick, un grand bonhomme qui restera à tout jamais gravé dans mon cœur. »

 

Il n'y a aucun message pour le moment.

Laisser un message

CAPTCHA